Retraite

La retraite est au cœur des préoccupations des français. L’allongement de l’espérance de vie, l’arrivée de la génération des « baby boom » à la retraite, l’entrée des jeunes dans le monde du travail de plus en plus tardive, sont autant d’événements qui viennent fragiliser notre système de retraite par répartition et nous amènent à agir et à préparer au mieux notre retraite.

image retraite site PC

C’est dans ce contexte que les contrats retraite Madelin ont été mis en place pour inciter les travailleurs non salariés particulièrement mal protégés par leur régime obligatoire à se constituer une retraite complémentaire par capitalisation.

Les cotisations versées au titre de ces contrats sont déductibles du bénéficie imposable.

Pour tout savoir sur ce dispositif en plein développement, merci de cliquer sur le document situé ci-dessous.

Notre indépendance nous a permis de sélectionner les meilleurs contrats du marché.

Vous pouvez consulter la fiche de Prométhée à ce sujet en cliquant sur le lien suivant : Fiche contrat Retraite Madelin – Prométhée Conseil – N’hésitez pas à nous solliciter pour une étude personnalisée.

« Les cadres à la retraite ont été les plus mal servis entre 2008 et 2013. Leurs pensions Agirc (retraite complémentaire) ont baissé de 0,4% par an en moyenne (en euros constants, c’est-à-dire net d’inflation). Celles de l’Arrco (touchées aussi par les salariés) se sont tout juste maintenues (-0,01%). En revanche, les fonctionnaires ont légèrement gagné sur la période (+0,02%). Les mieux lotis ont toutefois été les artisans et commerçants affiliés au Régime social des indépendants (RSI). Leurs pension de base ont en effet progressé de 0,02%, comme tout le monde, mais leur part complémentaire s’est appréciée de 0,41% chaque année. Il faut dire que les pensions complémentaires des commerçants avaient baissé de 0,36% en moyenne chaque année entre 2003 et 2008, et de 1,04% pour les artisans » Le figaro.fr – 2015