Flash Marchés 2 Septembre 2019

Retrouvez notre analyse en cliquant sur le lien suivant: Flash mensuel – Marchés financiers – 02 09 2019

Le mois d’août a été marqué par une hausse de la volatilité sur les principaux indices boursiers, principalement causée par le regain de tension dans la guerre commerciale sino-américaine.

Comme depuis de nombreux mois, les marchés restent donc suspendus à l’évolution des négociations entre la Chine et les Etats-Unis et aux déclarations qui en découlent.
Trump a agi le premier en annonçant, début août, une augmentation des tarifs douaniers et, en particulier, la mise en place de droits de douane sur 125 milliards de dollars de produits chinois qui étaient, jusque-là, non taxés. Pékin a répliqué en dépréciant le yuan, au-delà du seuil symbolique de 7 yuans pour un dollar, et en instaurant de nouveaux tarifs douaniers sur 75 milliards de dollars de biens américains. Ces droits de douane sont entrés en vigueur dès le 1er septembre.
Malgré tout, et malgré cette escalade tarifaire, les négociations devraient reprendre. L’enjeu est aussi personnel pour Donald Trump, pour qui un effondrement du commerce mondial constituerait, en effet, une menace dans l’optique de sa réélection.

Les incertitudes politiques en Europe ont également eu tendance à s’accentuer au cours du mois d’août :

  • L’hypothèse d’un « hard Brexit » s’est renforcée, d’autant plus après la décision de Boris Johnson de suspendre les travaux du Parlement britannique jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines avant la date butoir du Brexit.
  • L’Italie a été touchée par une crise politique après la décision de Matteo Salvini de rompre l’alliance entre la Ligue et le mouvement cinq étoiles. Toutefois, le risque de nouvelles élections a été écarté, une nouvelle coalition ayant vu le jour entre le mouvement cinq étoiles et le parti démocrate.

Face à ces éléments, les principaux indices boursiers ont ainsi connu des séances de baisse, allant de -3% à -4%, avant de rebondir.

D’un point de vue économique, la croissance se maintient aux Etats-Unis, à 2% au deuxième trimestre (la deuxième estimation venant confirmer la première). Toutefois, l’inversion de la courbe des taux incite à la prudence.
En Europe, les indicateurs manufacturiers sont toujours en repli en août, traduisant une certaine fragilité des économies européennes, en premier lieu desquelles, celle de l’Allemagne (deuxième trimestre consécutif de contraction du PIB).
Dans ce contexte, la BCE et la Fed devraient annoncer des mesures propices à soutenir les marchés lors de leur prochaine réunion (respectivement le 12 et le 18 septembre prochain). La Fed pourrait procéder à une nouvelle baisse de taux, tandis que la BCE pourrait annoncer une baisse de son taux de dépôt, déjà négatif.
Ces mesures, si elles se concrétisent, seront certainement bien accueillies par les marchés, mais seront-elles suffisantes pour écarter la menace d’une récession ?

Nous restons donc prudents compte-tenu du manque de visibilité sur les sujets politiques (guerre commerciale sino-américaine, Brexit) et économiques (annonces des banques centrales, risque de récession).

Note exclusivement destinée aux clients du cabinet Prométhée Conseil
Achevé de rédiger le 2 septembre 2019

images