Flash Marchés 1er Juillet 2019

Retrouvez notre analyse en cliquant sur le lien suivant: Flash mensuel – Marchés financiers – 01 07 2019

Les performances boursières du mois de juin ont été irrégulières, les marchés réagissant aux annonces, tantôt positives, tantôt négatives, qui se présentaient.
Le bilan à la fin du mois reste toutefois positif compte-tenu des discours très accommodants tenus par les présidents des principales banques centrales et des avancées dans le conflit commercial sino-américain.

Le premier catalyseur qui a intéressé les investisseurs a été l’attitude des banquiers centraux, et notamment la volteface spectaculaire de la Fed depuis sa dernière hausse de taux, intervenue en décembre 2018. Même si elle n’a pas annoncé de baisse de taux dès le mois de juin, celle-ci devrait intervenir en juillet, suivie de deux autres baisses d’ici à la fin de l’année 2019.
De son côté, la BCE a évoqué l’hypothèse d’un nouveau « Quantitative Easing » en zone euro, si cela devenait nécessaire. Il s’agit d’un programme de rachats d’actifs, qu’elle avait déjà expérimentée de 2015 à 2018, avec plus ou moins de succès.
Ces annonces ont été saluées positivement par les marchés, qui même si elles traduisent une situation économique contrastée, leur restent favorables.

Du côté des inquiétudes politiques, et après plusieurs semaines particulièrement indécises, Donald Trump a rencontré son homologue chinois Xi Jinping en marge du dernier sommet du G20. Ils ont convenu ensemble d’une trêve dans le conflit commercial, qui devrait permettre aux négociations de reprendre dans de meilleures conditions.
Le président américain a notamment tenu un discours plus conciliant au sujet du « géant », dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, Huawei.
Les marchés ont été rassurés par ces avancées. Le risque d’une aggravation de la situation à court-terme n’est toutefois écarté que provisoirement à ce stade. De même, aucun calendrier n’a été communiqué sur le déroulement des prochaines étapes des négociations.

D’un point de vue économique, les fondamentaux restent stables par rapport au mois précédent :
– La tendance est toujours à un ralentissement comme l’atteste le dernier indicateur PMI en Europe qui montre une contraction de l’activité manufacturière.
– Aux Etats-Unis, les prévisions de croissance du premier trimestre (en rythme annualisé) ont été confirmées à 3,10%. Le deuxième trimestre devrait toutefois être marqué par un fléchissement avec une croissance attendue entre 1,90% et 2,25%, d’après les premières estimations.

Malgré les performances positives des marchés boursiers sur les dernières semaines, les incertitudes restent donc les mêmes, tant au niveau des sujets politiques qu’économiques. De même, l’appétence des investisseurs pour les actifs sans risque (OAT 10 ans français négatif, forte croissance du cours de l’or depuis le début de l’année) nous conforte dans notre vision prudente à court et moyen terme.

Note exclusivement destinée aux clients du cabinet Prométhée Conseil
Achevé de rédiger le 1er juillet 2019

Les Bourses européennes ont ouvert sans grand changement mercredi. Le CAC 40 se reprend de 0,18% à 4.763,18 points vers 8h45 GMT. Le Dax grignote 0,06% alors que le FTSE recule de 0,23%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau