Flash Marchés – 8 janvier

Retrouvez notre analyse en cliquant sur le lien suivant: Flash mensuel – Marchés financiers – 08 01 2020

Les événements de ce mois de décembre ont permis aux investisseurs d’avoir davantage de visibilité sur les sujets politiques (guerre commerciale sino-américaine, Brexit) qui les préoccupaient depuis de nombreux mois.
Les principaux indices boursiers ont ainsi terminé l’année sur des niveaux proches de leurs plus hauts historiques.

La performance exceptionnelle des marchés actions en 2019 (meilleure performance annuelle du CAC40 depuis 1999, qui a retrouvé un niveau jamais atteint depuis 2007) peut sembler paradoxale tant les craintes de récession et les risques politiques ont été nombreux cette année :

  • Les tensions commerciales sino-américaines ont entrainé des réactions importantes sur les marchés, aussi bien à la hausse qu’à la baisse.
    L’officialisation, le 13 décembre dernier par le président américain, de la phase 1 d’un accord qui devrait être signé le 15 janvier prochain à la Maison Blanche, a permis un apaisement.
    Les négociations devraient désormais se poursuivre, entre les deux parties, sur la phase 2 d’un accord.
  • Comme le prédisaient les sondages, Boris Johnson a obtenu une majorité élargie à la Chambre des Communes à la suite des élections législatives britanniques du 12 décembre dernier. La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne le 31 janvier prochain semble donc acquise.
    Les négociations entre Londres et Bruxelles ne sont toutefois pas terminées puisqu’elles vont désormais se poursuivre au sujet des accords de libre-échange qui entreraient en vigueur le 1er janvier 2021.
  • D’un point de vue des politiques monétaires, les principales banques centrales ont permis de rassurer les marchés en annonçant des baisses de taux et la mise en place de politiques accommodantes. Les craintes de récession à court-terme, très présentes en début d’année dernière, ont été écartées.

Pour ce début d’année 2020 et l’évolution des marchés dans les prochains mois, nous retenons les éléments suivants :

  • Les élections américaines de novembre 2020 sont, selon nous, un élément plutôt positif pour les investisseurs dans la mesure où Donald Trump devrait faire son possible pour contenter les marchés en vue de sa réélection.
  • L’apaisement sur les sujets commerciaux devraient permettre une amélioration au niveau macro-économique, notamment en ce qui concerne le secteur manufacturier.
  • L’escalade des tensions entre les États-Unis et l’Iran, à la suite de l’exécution du général iranien Qassem Soleimani, pourrait être un sujet d’inquiétude pour les investisseurs au cours des prochains mois.
  • Il existe, selon nous, un risque de correction sur les marchés lors des prochaines publications de résultats des entreprises, compte tenu d’une part des niveaux de valorisation actuels élevés et, d’autre part, des anticipations de bénéfices qui stagnent, voire chutent dans certaines régions.

Nous avons donc davantage de visibilité, en ce début d’année 2020, sur les sujets politiques qui préoccupaient les marchés depuis de nombreux mois. Nous conservons toutefois notre position prudente compte-tenu des éléments évoqués ci-dessus.

Note exclusivement destinée aux clients du cabinet Prométhée Conseil
Achevé de rédiger le 8 janvier 2020

cover-r4x3w1000-5c0392c5de87b-588-international-u-s-president-donald-trump-and-china-s